La revue de novembre

Un statut auto-entrepreneur sur 18 mois seulement

Ce mois-ci la nouvelle la plus importante est bien entendu, la proposition de loi qui a été déposée le mois dernier par plus de 20 députés UMP. Ce texte vise à diminuer la durée du statut des auto-entreprises à 18 mois.

Selon les auteurs, ce statut qui vise à favoriser la création d’entreprise n’est pas fait pour avoir un caractère durable et doit servir de tremplin vers la transformation sur un autre statut social.

Pour le moment, le gouvernement ne s’est pas encore prononcé attendant bien entendu les résultats de l’audit demandé par Sylvia Pinel en mai dernier.

Le statut ne perd pas de sa vitesse de progression

Voilà ce que vous pouvez retenir des créations d’auto-entreprise en octobre, en effet malgré les annonces autour de l’augmentation des cotisations sociales pour les auto-entrepreneurs en 2013, plus de 31 000 entrepreneurs ont sauté le pas de la création. Bien entendu, l’envie de bénéficier des mesures d’aide à la création d’entreprise pouvant changer à terme, il est logique qu’un certains nombres d’hésitants se décident enfin.

Calculer votre premier chiffre d’affaire

Un excellent article publié à cette adresse http://www.creation-entreprise.fr/auto-entrepreneur-calculer-chiffre-affaires-n97221.html vous permet d’avoir les bonnes informations pour calculer votre premier chiffre d’affaire, élément qui peut s’avérer complexe pour un grand nombre d’arrivant dans l’auto-entreprise, en effet tout est basé sur la notion de prorata temporis.

L’UAE demande un aménagement de la CET (contribution économique territoriale)

Fleur Pellerin, ministre chargée des PME a rencontré l’UAE qui souhaite une révision de la CET pour simplifier et homogénéiser ce prélèvement qui est relativement complexe.

De plus ces derniers ont rappelé leur volonté de voir la mise en place pour chaque auto-entrepreneur de cotisations pour bénéficier d’une assurance responsabilité civile professionnelle.

Enfin l’UAE souhaite mettre en place un système d’épargne de proximité pour faciliter les prêts aux petits entrepreneurs régionaux qui rencontrent parfois des difficultés importantes avec les banques qui n’ont pas d’intérêts financiers derrières.

Une nouvelle offre RCP chez Generali

Une bonne nouvelle pour les sociétés de services donc une grande majorité des auto-entrepreneurs, l’assurance Generali propose une nouvelle assurance responsabilité civile professionnelle, la 100% Pro Services. Cette protection concerne plus de 247 activités.