Auto-entreprenariat et chômage

etre auto entrepreneur au chômage
Une période sans emploi peut être l’occasion de se lancer dans une activité indépendante et donc de créer son statut d’autoentrepreneur.

A l’inverse, une activité d’auto-entreprenariat qui ne rencontrerait pas le succès escompté, peut conduire au chômage. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ces deux situations parfois complémentaires.

Pendant mon chômage, je me lance en tant qu’autoentrepreneur

Dois-je avertir Pôle Emploi ?

Toute reprise d’activité, à temps plein ou à temps partiel, salariée ou non, doit être communiquée à Pôle Emploi. Si vous vous lancez dans une activité en tant qu’autoentrepreneur, et même si vous comptez n’exercer cette activité que le temps de retrouver un emploi salarié, vous devez en informer votre Pôle Emploi.

Vais-je continuer à percevoir mes indemnités ?

Le maintien de votre indemnité chômage dépend de votre revenu en tant qu’auto entrepreneur. Il vous faudra déclarer, chaque mois, le montant de vos revenus. Pôle Emploi applique donc une formule de calcul à votre Allocation pour la Recherche d’Emploi (ARE) et détermine le complément de revenu qui vous sera versé. Vous pourrez donc continuer à toucher une partie de votre ARE, ou ne plus la toucher du tout si vos revenus en tant qu’autoentrepreneur sont supérieurs à un certain montant.

Combien de temps puis-je cumuler les statuts de chômeur et d’autoentrepreneur ?

Il faut envisager l’ARE comme un compte épargne. Lorsque vous vous êtes inscrit à Pôle Emploi, des droits aux chômage ont été calculés, en fonction de la durée de votre cotisation et de vos revenus. Tant que ces droits ne seront pas écoulés, vous continuerez à toucher vos allocations ou le complément de revenus.

Puis-je bénéficier de l’ACCRE ?

L’Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise (ACCRE) permet une exonération partielle des charges sociales pendant un an ainsi qu’un accompagnement et un certain nombres d’avantages. Vous pouvez tout à fait en bénéficier si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

Mon activité en auto-entreprenariat s’arrête

J’étais salarié en parallèle

Si vous perdez votre emploi salarié, mais exercez également une activité en tant qu’autoentrepreneur en parallèle, vous pouvez bénéficier de l’ARE. La seule condition est que votre chiffre d’affaire mensuel ne dépasse pas 70% du revenu de référence qui est utilisé pour le calcul de l’allocation chômage.

Si votre chiffre d’affaire mensuel dépasse ce montant, vous devrez tout de même vous inscrire en tant que demandeur d’emploi et déclarer vos revenus chaque mois. De cette façon, les mois où votre chiffre d’affaire n’atteindra pas cette limite de 70%, vous pourrez bénéficier des allocations.

Je n’étais pas salarié en parallèle

En tant qu’autoentrepreneur, vous dépendez du RSI et ne cotisez pas à l’assurance chômage. Vous ne pouvez donc percevoir d’allocation chômage si vous n’aviez pas d’activité salariée en parallèle.

L’assurance chômage pour les professionnels indépendants

En tant que professionnel indépendant, vous pouvez tout de même vous protéger contre le risque d’arrêt de votre activité en souscrivant une assurance chômage. Toutefois, il faut savoir que peu de compagnies d’assurance proposent ce type de contrat. En effet, l’auto-entreprenariat est souvent une activité temporaire.

devis assurance auto-entrepreneur