Assurance charpentier-couvreur

travaux de charpenteRéaliser la couverture d’un bâtiment exige de nombreuses compétences car si un faux pas est effectué, que ce soit au sens propre comme au figuré, les conséquences sont sérieuses.

Ceci explique pourquoi les assurances obligatoires ont vraiment lieu d’exister.

  Comparez plusieurs devis d'assurance professionnelle

Le métier de charpentier-couvreur

Il s’agit en fait de deux métiers distincts à l’origine mais étroitement liés vu qu’ils concernent tous deux la toiture et ainsi il n’est pas rare que des professionnels endossent les deux casquettes afin d’offrir un service complet. Le charpentier s’occupe de la conception, de la fabrication et de la pose de l’ossature sur laquelle le couvreur installe un revêtement étanche. Il réalise aussi des planchers.

Si l’ossature est en bois, la couverture est faite tantôt de tuiles ou d’ardoises ou encore de bardeaux, de zinc, etc. Le charpentier-couvreur travaille tantôt sur les nouvelles constructions, tantôt sur des bâtiments anciens, voire historiques. Il doit avoir de bonnes connaissances en géométrie et en mathématiques. L’informatique lui apporte une aide précieuse.

Un CAP constructeur bois et un CAP couvreur sont de bons diplômes de base mais les niveaux bac +1, +2, +3 offrent des licences pro métiers du BTP ou du bois, utiles dans ce métier qui évolue sans cesse.

Les malfaçons au niveau de la toiture et de la charpente

La toiture est une partie très importante de la maison puisqu’elle a pour rôle de protéger le bâtiment et bien sûr ses occupants. Des voliges mal posées, une trop grande distance entre les chevrons, un nombre de fermes insuffisant provoquent au fil des ans une déformation de la toiture qui risque, par la suite, de s'effondrer.

De mauvaises fixations de la charpente sur la maçonnerie provoquent quant à elles des fissures dans les murs. Des tuiles mal accrochées sont à l'origine d'infiltrations et finissent par tomber. Les malfaçons entrainent souvent des dégradations importantes surtout si elles ne sont pas détectées rapidement. Dans les cas les plus graves, des personnes peuvent être blessées suite à la chute de matériaux, non seulement les occupants mais aussi les passants éventuels.

Des assurances obligatoires mais rassurantes

Que le charpentier-couvreur travaille seul sous le statut d’auto-entrepreneur ou qu’il dirige une entreprise comptant plusieurs ouvriers, il est tenu de souscrire une assurance décennale en vertu de la loi Spinetta. Cette assurance est obligatoire tant pour la construction de bâtiments neufs que pour leur rénovation. Elle couvre bien sûr les dommages affectant le gros œuvre dont la charpente et la toiture font partie mais elle couvre aussi le second œuvre et certains équipements.

En tant que professionnel exerçant dans le secteur de la construction, le charpentier/couvreur doit également avoir une assurance responsabilité civile professionnelle (RC pro). Celle-ci couvre tous les dommages qu’il peut causer à une personne de par son activité.

Demande de devis

Pour connaître le coût des assurances pour votre micro-entreprise, vous pouvez déposer une demande de devis gratuit. Vous recevrez alors plusieurs tarifs adaptés à votre situation personnelle et à vos besoins.

devis assurance décennale auto-entrepreneur

Les autres professionnels du BTP